Marie-Blanche BAYON - Démarche artistique - Entre onirisme et surréalismeLes arts graphiques me passionnent dès mon plus jeune âge. Adolescente je travaille seule les techniques picturales à travers des livres et des rencontres dues à ce que nous appelons le "hasard". Ingénieur diplômée de l'INSA de Lyon (une section arts plastiques études est proposée aux étudiants de cette école), j'ai ensuite étudié au Petit Collège des Arts Appliqués de Lyon.
Ma technique de travail est le fruit d’une longue évolution où la recherche de la précision du trait et de la douceur sensible de la surface ont toujours primé, que ce soit avec la technique des encres-aquarelles sur papier, ou celle de la peinture sur toile. Pour cette dernière technique, j'utilise des toiles fines soigneusement enduites et poncées, puis j'ébauche au pastel sec sur des surfaces aussi soyeuses et lisses que du velours, enfin je travaille au glacis d'huile ou d'acrylique.

Les sujets de mes toiles me sont dictés par un besoin de ré-enchantement du monde actuel, où toute réalité n’est plus saisissable que par le biais de la quantité et de la machine à calculer, où les objets sont dépouillés de tout sens merveilleux, où le cosmos et la nature, considérés comme un grand mécanisme, sont un monde d’objets à étudier, à analyser, à classer, à calculer, à mesurer.
Selon moi, L'univers entier est un ensemble de hiéroglyphes à décrypter. Tout en lui recèle et respire le mystère, et tout objet cache un secret. La science nous a maintenant montré que les mêmes systèmes, les mêmes structures se retrouvent dans l'infiniment grand et dans l'infiniment petit; l'univers est "un", et l'être humain en est un élément lui-même habité de mondes. Par la "surface décor" d’un tableau, je tente d’exprimer ce coté « magique » de notre environnement.

Lumière et couleurs sont les matériaux du poème particulier que j’écris à travers chaque toile. Je ne peins jamais sur le motif. Je choisis le souvenir visuel, j’utilise la mémoire qui purge une réalité vécue de ce que le mental a pu y adjoindre sur l’instant, recouvrant alors ce vécu d’un voile qui en masque souvent le sens.
Même quand je laisse libre cours à ma fantaisie et crée des oeuvres totalement issues de ma propre imagination, j'essaie toujours de peindre en respectant des règles d’harmonie, de mesure, et de cohérence partout présentes dans la nature, même si je n’en ai pas toujours pleinement conscience lorsque je travaille.
Je souscris complètement aux propos de Marc Chagall: "....je suis incapable de voir comment je dessine ; c’est ma main qui voit ; mes yeux se tournent vers l’intérieur.... "
La peinture, comme tout art, est enfin, et essentiellement, un mode de communication privilégié avec autrui, une invitation au partage des idées et des émotions, où le ressenti doit primer sur le réfléchi....... N’est-ce pas dans ce partage sa véritable raison d’être ?

Dans les galeries ...

Les galeries - Peintures de Marie-Blanche BAYON

La boutique - Reproduction d'oeuvres peintes originales de Marie-Blanche BAYON, certifiées par l'artiste.

Les tops et les flops des arts plastiques